COVID-19 : Qui est considéré comme une personne « à risque » ?

COVID-19 : Qui est considéré comme une personne "à risque"?

Le Haut Conseil de la Santé Publique a déterminé les personnes dont l’état de santé les rend vulnérables face au Covid 19. En effet, en cas d’exposition, elles sont caractérisées comme à risque de développer une forme sévère de la maladie. Le Gouvernement a donc pris des mesures pour les protéger, ainsi, elles doivent rester à leur domicile, en télétravail dans la mesure du possible, ou en arrêt de travail.

Le 19 mars 2020, sont visées :

  • les femmes enceintes ;
  • les personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique…) ;
  • les personnes atteintes d’insuffisances respiratoires chroniques ;
  • les personnes atteintes de mucoviscidose ;
  • les personnes atteintes d’insuffisances cardiaques (toutes causes) ;
  • les personnes atteintes de maladies des coronaires ;
  • les personnes avec antécédents d’accident vasculaire cérébral ;
  • les personnes souffrant d’hypertension artérielle ;
  • les personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • les personnes atteintes de Diabète de type 1 insulinodépendant et de diabète de type 2 ;
  • les personnes avec une immunodépression :
    • personnes atteintes de pathologies cancéreuses et hématologiques, ou ayant subi une transplantation d’organe et de cellules souches hématopoïétiques,
    • personnes atteintes de maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur,
    • personnes infectées par le VIH ;
    • les personnes atteintes de maladie hépatique chronique avec cirrhose ;
    • les personnes présentant une obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40.

 

La liste complète et mise à jour est accessible sur le site gouvernement.fr et le site ameli

Qui est considéré comme une personne « à risque » ?

Depuis le 18 mars 2020, les salariés vulnérables précités peuvent se rendre sur le site declare.ameli.fr, pour solliciter un arrêt de travail de 21 jours (possible à effet rétroactif du 13/03/2020). Cette démarche peut se faire en toute autonomie, sans faire appel à son employeur ou médecin traitant.

Pour rappel ce sont les gestes barrières et la distanciation sociale qui sont efficaces.

Dois-je porter un masque ?

Le port du masque chirurgical n’est pas recommandé sans présence de symptômes. Le masque n’est pas la bonne réponse pour le grand public car il ne peut être porté en permanence et surtout n’a pas d’indication sans contact rapproché et prolongé avec un malade.

Les gants sont-ils utiles ?

Non. Les gants peuvent également servir de support au virus après souillage par des gouttelettes (les sécrétions respiratoires qu’on émet quand on tousse, éternue, ou discute), qui sont le moyen de transmission du coronavirus. Porter des gants est donc inutile, sauf dans des situations très spécifiques (personnels soignants réalisant des prélèvements ou gestes à risque). Ce sont les gestes barrières (se laver fréquemment les mains, tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter après utilisation) et les mesures de distanciation sociale

Faut-il désinfecter les surfaces ?

Oui. Les produits de nettoyage et désinfectants couramment utilisés sont efficaces contre le COVID-19. En plus du nettoyage régulier, les surfaces qui sont fréquemment touchées avec les mains doivent être nettoyées et désinfectées deux fois par jour, notamment lorsqu’elles sont visiblement souillées. Il s’agit par exemple des poignées de porte, des boutons d’ascenseur, des interrupteurs d’éclairage, des poignées de toilettes, des comptoirs, des mains courantes, des surfaces d’écran tactile et des claviers.

Si j’ai des symptômes évocateurs de COVID 19 (toux, fièvre, difficultés respiratoires) :

j’appelle mon médecin traitant ou un médecin par téléconsultation, je n’appelle le 15 que si j’ai des difficultés respiratoires ou si j’ai fait un malaise, je m’isole strictement à domicile. Je me fais tester uniquement :

  • si je suis une personne fragile ou à risque,
  • si je présente des signes de gravité,
  • si je suis déjà hospitalisé,
  • si je suis un professionnel de santé,
  • si je suis une personne fragile en structure collective (EPHAD, handicap).

Si je n’appartiens à aucune de ces catégories, un médecin effectue le diagnostic sur signes cliniques. Les tests en ambulatoire sont possibles.

Pour aller plus loin : un numéro vert accessible 24h/24 et 7j/7répond aux questions (non médicales) sur le Covid-19 : 0 800 130 000

Vous pouvez consulter également le site travail-emploi.gouv

Sources : ameli  et gouvernement.fr Crédit Photo par rawpixel.com et PxHere

Thématiques

Derniers articles

En cas d’accident ou de maladie, le salarié peut bénéficier d’un arrêt de travail. Il doit respecter certaines obligations et peut bénéficier d’une indemnisation.

Un accident de trajet est un accident ayant entraîné une lésion et qui est survenu pendant le trajet effectué entre plusieurs points définis.

MENTIONS LÉGALES Création du site par l'agence blue2i